compteur de visite Immigration : deux anecdotes à méditer... - lavoixducitoyen.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mariage pour tous, société, politique, débat, humour et humeur

Immigration : deux anecdotes à méditer...

2 Décembre 2014 , Rédigé par M.de Fubi Publié dans #politique

Immigration : deux anecdotes à méditer...

Je partage ici deux anecdotes, rapportées par un enseignant, de confiance, œuvrant par choix, dans un collège de banlieue. 95% des élèves y sont issus de l'immigration, et l'Islam y est non pas majoritaire mais en situation de monopole.

Première anecdocte : "On étudiait la guerre de 14-18 avec des 3èmes.
Jaoued : "M'sieur, vous feriez quoi si la France était en guerre contre votre pays d'origine ?"
Moi : "Ben c'est que moi, mon pays d'origine, c'est la France !"

Stupeur, incrédulité de Jaoued, qui n'imaginait pas qu'une telle chose puisse être possible...

Moi :"Et toi, qu'est-ce que tu ferais ?"
Jaoued :"Je me battrai pour mon pays d'origine, bien sûr !"
Moi :"Mais alors on devrait se battre l'un contre l'autre, parce que moi je me battrais pour la France !"
Jaoued :"Alors je ferais mieux de vous tuer tout de suite, comme ça ça serait fait !".

Vous noterez au passage que ce jeune esprit glisse tout de suite à l'éventualité d'une guerre contre la France à sa certitude ! "

Seconde anecdote : plus marrante

"j'ai réinstauré le principe de 2 points de Plus si on me chante la Marseillaise. Ils étaient 5 ou 6 sur l'estrade à se trémousser pour la chanter mode reggae : une sénégalaise, une comorienne, une pakistanaise, un arménien, une algérienne, une tunisienne..."

***********

La difficulté est de trier les signaux, soit encourageants, comme la seconde anecdote, soit angoissants comme la première. Pour autant, continue le rapporteur de ces anecdotes, "il est temps de comprendre que cette immigration massive a permis à des jeunes innombrables de penser :que tous les Français sont des immigrés et que la France est leur ennemie".

Fort de ce paradigme on comprend qu'il est essentiel de re-poser le cadre c'est à dire d'expliquer et de vivre ce qu'est la France, ses racines, sa moelle, et de restaurer l'autorité de l'Etat. A défaut il sera très difficile (impossible ?), demain, de faire Nation.

Partager cet article

Commenter cet article

sarah 07/12/2014 12:55

Je me souviens que petite, j'ai chanté fièrement la Marseillaise lors du bicentenaire de la révolution, avec mes petits yeux maquillés du drapeau tricolore. Marocaine d'origine, fière d'être française, reconnaissante à ce pays généreux.

MdF 07/12/2014 18:03

Merci Sarah pour ce beau témoignage . Je trouve cette anecdote de la Marseillaise particulièrement encorageante.
« Je n’ai pas une goutte de sang français mais la France coule dans mes veines…» disait Romain Gary