compteur de visite Genre : quand l'académie de Créteil forme... - lavoixducitoyen.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mariage pour tous, société, politique, débat, humour et humeur

Genre : quand l'académie de Créteil forme...

13 Mars 2015 , Rédigé par Oleg Publié dans #Genre, #EPE, #Enfants

Genre : quand l'académie de Créteil forme...

Le mercredi 8 et le jeudi 9 avril 2015, l’Université Paris-Est Créteil propose un séminaire de formation autour du genre. [1] Adressées aux enseignants et formateurs d’ESPE, aux enseignants-chercheurs, aux personnels de l’Education nationale, aux chargés de mission "égalité" des universités et des rectorats et aux étudiants, ces journées visent à faire l’état des lieux de l’influence de ces questions dans les programmes disciplinaires et les savoirs enseignés à l’école.

Ainsi, on pourra, au cours de ces savantes journées, "dessiner des perspectives de formation des enseignant-e-s dans les nouvelles ESPE dans lesquelles tous les nouveaux personnels d’éducation doivent acquérir des compétences professionnelles et être formés aux questions du genre." De même, on s’intéressera "aux aspects pragmatiques engendrés par les injonctions institutionnelles successives pour promouvoir l’égalité des sexes, la lutte contre les stéréotypes sexués, les comportements homophobes." Enfin, on s’attachera à "penser une didactique des disciplines qui n’épargne pas la dimension genrée compte tenu que les différentes étapes curriculaires sont elles-mêmes genrées".

Oiseuses autant que déplacées, ces propositions sont tout simplement illégales, puisque, depuis la loi de refondation pour l’école et le rejet de l’amendement Sommaruga, l’éducation à l’égalité de genre est proscrite de l’enseignement du Primaire. Doit-on rappeler ici le devoir de neutralité qui incombe à tout fonctionnaire ? L’enseignant, qui, nourri de ces instructives perspectives, en ferait état dans ses classes, ne dérogerait-il pas à son obligation de réserve ? Légitime à titre scientifique et universitaire, ce colloque a-t-il bien sa place dans le cadre d’une formation professionnelle ?

Note
[1] http://espe.u-pec.fr/l-espe/actualites/journees-d-etudes-genre-didactique-formation--658418.kjsp?RH=IUFMCR-FR

Oiseuses autant que déplacées, ces propositions sont tout simplement illégales, puisque, depuis la loi de refondation pour l’école et le rejet de l’amendement Sommaruga, l’éducation à l’égalité de genre est proscrite de l’enseignement du Primaire.

Enseignants pour l'enfance

Partager cet article

Commenter cet article