compteur de visite Histoire du "genre" en France - lavoixducitoyen.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mariage pour tous, société, politique, débat, humour et humeur

Histoire du "genre" en France

19 Avril 2013 , Rédigé par O Gosset Publié dans #Genre

La France a vu depuis une dizaine d'années se développer une théorie d'un nouveau genre, la gender theory. A peu près connue de tous, cette idéologie a fait l'objet, en notre pays, d'une récupération politique dont le "mariage" pour tous n'est qu'un des aboutissements possibles. L'article qui suit, en pièce jointe, entend donc montrer comment une investigation politique a pu devenir programme politique.

A lire absolument pour comprendre que le mariage dit pour tous n'est pas une fin en soi... N'hésitez pas à regarder les articles sur le tag "genre"

Partager cet article

Commenter cet article

Teyssier 20/04/2013 14:25

Deux mots clé : la bienveillance et la détermination ... déjà dépassés ?
Manifestement il va falloir faire dans le superlatif ! et transformer la bienveillance en credo et la détermination en martyr .

Marc 20/04/2013 20:36

Ce qui est certain c'est que tout cela nous dépasse, que beaucoup se dépassent, ce mouvement est comme un pneuma de vie !

Marc 19/04/2013 22:04

J'oubliais... Inculte en philosophie je découvre via wiki, Hannah Arendt, quelle vie ! Elle fait référence sur la question des totalitarisme ; incontestablement nous nous rapprochons d'une certaine forme de totalitarisme. Effrayant.

Marc 05/05/2013 21:23

Un film racontant sa formidable vie va sortir d'ici quelques jours !

Hannah forever 05/05/2013 10:16

Ce qui est beau et alarmant à la fois, c'est que bien des phrases d'Arendt sonnent juste, nous parlent bien de notre temps.

Marc 19/04/2013 21:37

Je comprends mieux désormais comment et pourquoi le PS a abandonné le progrès social, la défense du plus faible au profit de la défense des désirs des individus, qu'ils soient légitimes ou non, le vrai et le faux comme le bien et le mal sont relatifs, le sexe aussi.
Je suis profondément désarçonné de voir des "papy" députés et sénateurs défendre une telle théorie tellement éloignée des valeurs naturelles de la gauche... Franchement je ne comprends pas comment ils ont pu se faire embrigader ainsi ?