compteur de visite La tenaille idéologique - lavoixducitoyen.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mariage pour tous, société, politique, débat, humour et humeur

La tenaille idéologique

16 Décembre 2013 , Rédigé par M.de Fubi Publié dans #politique

La tenaille idéologique

Il est bon de recenser régulièrement les actions du gouvernement Ayrault afin d'en identifier les impacts sociétaux. Toutes les actions gouvernementales contribuent à déstabiliser le modèle traditionnel de société pour en établir un nouveau. Il s'agit même d'attaques en règle contre la famille :

  • La loi sur le mariage dit pour tous qui détruit la référence à la norme hétérosexuelle du mariage et de la famille.
  • La loi de refondation de l'école qui prend officiellement aux parents leurs responsabilités éducatives en matière d'éducation affective et sexuelle, dès la petite enfance.
  • L'introduction dans les crèches et les écoles -programme ABCD de l'égalité- de l'éducation au genre pour "déconstruire les stéréotypes" et "arracher les enfants aux déterminismes familiaux"
  • Le projet de loi égalité femme/homme qui écourte le congé parental et oblige, pour bénéficier de la durée maximale, à la mère et au père à arrêter de travailler. Ce projet prévoit également de multiplier les places en crèche, celles-là même où l'on rééduque les enfants.
  • Le remboursement intégral de l'IVG, et la pénalisation à venir de la non information de la possibilité du recours à l'IVG sont des atteintes tant à la liberté qu'à la vie.
  • Le plafonnement du quotient familial dans la loi de finance 2014, qui impacte directement les familles, et l'on parle déjà de mise sous conditions de ressources les allocations familiales qui deviendraient "sociales".

Plus récemment, la remise à plat de la fiscalité, prévoit, c'est l'une des hypothèses les plus probables, le prélévement à la source. Ce qui implique la disparition du foyer fiscal et des ajustements associés -qui accompagnent les familles- pour une fiscalité individuelle. Le gouvernement prévoit outre la "réforme fiscale", c'est une annonce en date du 13 décembre, de pénaliser fiscalement les foyers dont l'un des membres ne travaille pas ou peu -donc dont les enfants ne bénéficient pas, par exemple des crèches ou l'on enseignera le genre. Cela passerait par un plafonnement ou une modulation du quotient familial. Une fiscalité plus juste, c'est donc une fiscalité qui fragilise la famille, des familles fragilisées ce sont des familles sur lesquelles l'Etat aura plus de pouvoir...
Après le mariage, la famille, le genre, voici le temps de la mixité car le manque de mixité explique, selon Najat Vallaud Belkacem, "pour l'essentiel le différentiel de salaire entre hommes et femmes dans notre pays" pour continuer " la trop faible présence des hommes dans les métiers de la petite enfance conforte ainsi le préjugé selon lequel c'est aux femmes seules qu'il revient de s'occuper des enfants". Cela peut, sous couvert d'égalité, paraître vertueux. Pour autant si l'on a en tête que l'objectif du gender est in fine de libérer la femme de la contrainte de la maternité, cela devient non point vertueux mais dangereux. Cette posture affaiblit par conséquent du rôle du père et de l'homme et contribue à préparer le terrain à l'introduction du genre. Des objectifs vont être fixés à l'administration comme au secteur privé, le service publique de l'orientation aura comme objectif premier non pas d'orienter mais d'assurer la mixité... Une fois encore sous couvert d'égalité ou de mixité, ce sont les bases de la société et plus particulièrement l'altérité homme/femme et sa richesse qui sont transformées, lentement, en prodondeur.

Il y a une immixtion progressive et régulière de l'Etat dans les affaires de la famille dont l'éducation comme du couple par les lois sociétales et la fiscalité. Le service public s'occupe de notre vie privée... Face à cela les associations familiales "Famille de France" et les "AFC" doivent rassembler à elles deux 50000 familles : c'est trop peu ! La défense de la famille ne vaut-elle pas 20€ par an ? Les attaques sont vives : il faut se réveiller ! Alors pour Noël si vous offriez une adhésion à une association familiale ?

Partager cet article

Commenter cet article

Oleg 19/12/2013 09:07

Face à la tenaille, une seule arme : le marteau-piqueur.

Louis 16/12/2013 22:44

Bientôt tous otages de l’État ? Toujours dans la métaphore autours des outils je pense au marteau et à la faucille.