compteur de visite Le CESE refuse la pétition citoyenne. Quelles conséquences ? - lavoixducitoyen.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mariage pour tous, société, politique, débat, humour et humeur

Le CESE refuse la pétition citoyenne. Quelles conséquences ?

27 Février 2013 , Rédigé par Marc de Fubi Publié dans #mariage pour tous

Le CESE a bien reçu plus de 500000 signatures (près de 700000 à vrai dire) mais la considère irrecevable sur le fond : la digne Assemblée ne peut se prononcer sur une loi déjà votée en première lecture.

Pour bien comprendre :

  • la pétition citoyenne, au sens de l'article 69, est une expression prévue par la constitution d'un niveau proche de l'expression d'un citoyen lors d'un scrutin électoral. Ici la représentation nationale s'assoit sur l'expression de plus de 700000 citoyens.

  • Par contre l'Assemblée ou le gouvernement peut légitimement saisir le CESE

  • le président Delovoye a demandé au Premier ministre ce qu'il devait faire...pour plus de détails lire le blog du mandataire Philippe Brillaut, nous sommes gouvernés par des potentats. Le président Delevoye dit non aux pétitionnaires car Matignon dit non ! Les élites disent non au débat... nous ne voulions rien qu'un débat !

Si le peuple pétitionnaire n'est pas entendu alors même que la constitution prévoit, depuis 2008, cette nouvelle forme d'expression, comment se faire entendre ?

  • être 2 deux millions à Paris le 24 mars ! Pour défendre nos droits de citoyens, notre honneur et l'avenir de nos enfants (chômage, école en détresse, théorie du genre, mariage pour tous, attaques contre la famille, etc...). On pourra leur dire : on s'en battu pour vous... Tout comme nos parents se sont battus pendant 1,5 ans pour la survie de l'école libre. *

  • commencer à parler de révolution ???? Je l'écris en historien. Ces mots ont du poids.

* Pour les renseignements "pratiques" aller sur le site de la manif pour tous... C'est aussi l'occasion d'organiser un WE "sympa" à Paris ! Pour les habitants du quartier de Montchat : cliquez sur "Quartier".

Partager cet article

Commenter cet article

Olivier GOSSET 01/03/2013 00:18

Ce qui s'est passé au CESE révèle la volonté étatique de faire taire une majorité pour satisfaire les appétits d'une minorité. En histoire politique, cela s'appelle un coup d'Etat. Au pays de Normal Ier, il s'agit juste d'un changement et ce changement est pour maintenant. A moins qu'un certain 24 mars ...