compteur de visite Refuser l'égalité des droits - lavoixducitoyen.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mariage pour tous, société, politique, débat, humour et humeur

Refuser l'égalité des droits

13 Mars 2013 , Rédigé par Defubi Publié dans #mariage pour tous

Le Sénateur Michel accuse le collectif "manif pour tous" de refuser l'égalité des droits entre les citoyens.

Ainsi se pose la question suivante : le mariage, l'adoption et la procréation entre personnes du même sexe sont ils un droit ?

Le contexte de cette question est double. La satisfaction d'un manque, l'égalité en droit.

Le manque.

Les personnes de même sexe ne peuvent par nature pas procréer. Cela génère semble-t-il un manque qui naît de la comparaison avec les personnes hétérosexuelles qui, elles, le peuvent. Deux réflexions quant au manque :

  • la fin justifie-t-elle les moyens ? Autrement dit, est-on légitime à bouleverser les règles fondamentales pour pallier ce manque. Le manque de vêtement autorise-t-il le vol ? "Bien mal acquis ne profite pas" dit la sagesse populaire... Non la fin ne justifie pas les moyens, même si la civilisation de consommation refuse la continence... C'est bien une voie à explorer ! Nous l'expérimentons quant à nos ressources énergétiques dont on craint le manque à court terme
  • Ce manque est-il réel ?
    - Si oui peut-on considérer qu'il y a une homosexualité plénière ? En effet le manque d'enfant induit le manque de l'autre. Car sans l'autre point d'enfant. A priori l'objectif par la PMA et la GPA est de combler le manque sans l'autre... Ce dernier étant réduit à une simple éprouvette. L'enfant étant un bien permettant de combler un manque. L'absence de continence transforme l'enfant en bien que l'on peut acquérir.
    - Si non, ne s'agit-il pas seulement de mettre à mal le mariage hétérosexuel ?

On pourra s’interroger sur l'ouverture d'un droit basé sur la satisfaction d'un manque : celui qui a une femme et à qui il en manque une, celui qui a une femme et à qui il manque un homme, verront-il leur manque un jour satisfait d'une manière institutionnelle ?

L'égalité en droit.

La nature prévoit une inégalité de fait. Il y a des hommes et des femmes. L'union d'un homme et d'une femme permet de procréer. Ainsi il n'y a pas d'égalité ou d'inégalité il y a tout simplement la différence. De cette différence vient la vie. A défaut de différence, d'altérité, il ne peut y avoir de vie. Il faut préciser avant de conclure que la fécondité n'est pas que dans le berceau. Il est réducteur pour les personnes de même sexe d'être considérées uniquement comme celles ou ceux ne peuvant enfanter, alors même que leur vocation peut être autre.

Ainsi le Sénateur Michel nous ballade à affirmer qu'il est honteux de refuser l'égalité des droits entre citoyens, alors même que par essence il n'existe en l'espèce pas d'égalité des droits comme nous venons de le démontrer. Ce faisant il nie la différence objective qu'il y a entre un homme et une femme, il nie le principe même de la différence, qu'elle soit de sexe, de peau, d'intelligence, de poids, de couleur de cheveux, de langue...etc...

Partager cet article

Commenter cet article

Louis 15/03/2013 18:41

Merci pour cet éclairage ! On nous balade ! allons nous balader sur les champs Elysées !!!!