compteur de visite Loi égalité femme/homme : quand l'Etat décide pour le couple.. - lavoixducitoyen.overblog.com
Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mariage pour tous, société, politique, débat, humour et humeur

Loi égalité femme/homme : quand l'Etat décide pour le couple..

9 Octobre 2013 , Rédigé par M.de Fubi Publié dans #Genre, #Enfants

Actuellement débattu, Le projet de Loi égalité homme/femme, dont la presse se fait peu l'écho est porteur d'un changement sociétal pourtant substantiel. Il prévoit (article 2 du projet) une forte incitation pour les pères à prendre un congé parental. Le projet de loi pose "Des actions tendant à faciliter un partage équilibré des responsabilités parentales". Ainsi l’État entend désormais définir les rôles au sein du couple... Un couple qui « jouera le jeu » bénéficiera de six mois de congé parental de plus. Rappelons que si l’État protège le couple et la famille c'est au titre de son rôle de garant du renouvellement des générations, donc des contribuables. C'est d'ailleurs à ce titre que le mariage dit pour tous est une ineptie juridique. L'article 2 du projet de loi va plus loin que le domaine légitime qui est le sien en investissant la sphère privée.

En parallèle le nombre de places de crèche sera significativement augmenté et la scolarisation avant trois ans renforcée. Qui peut dénoncer cela devant la difficulté à trouver un mode de garde adapté ? Pour autant il ne faut pas se tromper sur les intentions gouvernementales. Les crèches, à l'instar de ce qui se passe à Paris, seront des centre éducatifs ou mieux de rééducation au genre. Ainsi l’État se donne les moyens "de changer les mentalités" en prenant en charge, à la place des parents, l'éducation des jeunes enfants. L'exemple suédois est à ce titre édifiant (cf. lien ci-dessous).

En effet le gouvernement a une approche globale et pluridisciplinaire pour changer la société. Pour mémoire la circulaire Peillon de janvier 2013 prévoit de s'appuyer sur la jeunesse et l'école pour changer les mentalités. La loi sur la refondation de l'école traite de l'éducation affective et sexuelle des enfants, et plus particulièrement lors de cette rentrée avec l’ABCD de l’égalité. Des expériences d'introduction de la théorie du genre sont réalisées dans des crèches et intensifiées dès la rentrée 2013. Najat Vallaud-Belkacem ne cache d'ailleurs pas ses intentions lorsqu'elle déclare le 24 juillet devant la commission des lois du Sénat qu'elle ne veut "rien oublier de ce qui forge les mentalités". L'ensemble de ce dispositif a pour vocation de permettre la déconstruction (cf. plus bas extrait de la commission des lois) des stéréotypes sexués, dès la maternelle, afin de substituer au référentiel actuel la notion de genre. L'un des fondamentaux du genre est d’empêcher la mère de materner…. La maternité étant un facteur résiduel d’inégalité de genre.

Loi égalité femme/homme : quand l'Etat décide pour le couple..

Partager cet article

Commenter cet article

Oleg vous parle 10/10/2013 21:30

"Partout l'État arrive de plus en plus à diriger par lui-même les moindres citoyens et à conduire seul chacun d'eux dans les moindres affaires. " A. de Tocqueville, "Le Despotisme démocratique".

Louis 28/08/2013 23:07

Liberticide, tout simplement liberticide...

Et qu'en pense Friedrich ? 25/08/2013 08:22

"L'injustice ne se trouve jamais dans des droits inégaux, elle se trouve dans la prétention à des droits égaux." Nietzsche.

De rien, MDF 26/08/2013 07:34

"Le socialisme désire la puissance étatique à ce degré de plénitude que seul le despotisme a jamais possédé." F. Nietzsche

Mdf 25/08/2013 13:27

Merci Nietzche

Tiens, tiens ... 25/08/2013 08:19

Egalité forcée, violence législative à qui s'oppose à l'imposition des nivellements, opprobre sur qui refuse la défenses de prétendues minorités : tiens, tiens, cet égalitarisme d'Etat rappelle quelques fameux souvenirs ...